Formation continue

Services pour professionnels de la santé

Pour les kinésiologues, physiothérapeutes, thérapeutes en réadaptation physique et ergothérapeutes œuvrant auprès de clientèles avec des troubles musculosquelettiques ou des douleurs chroniques​

Formats disponibles:

Vous apportez vos cas cliniques (anonymisés) et déterminez ce sur quoi vous souhaitez travailler

Quelques exemples d’objectifs:

  • Bénéficier d’un point de vue externe face aux difficultés éprouvées auprès de certains clients
  • Savoir optimiser le niveau de sollicitation ou la spécificité de votre prescription d’exercices
  • Tenir compte de l’impact des facteurs psychosociaux dans la planification d’exercices
  • Partager votre cheminement et raisonnement clinique dans le but de les valider
  • Approfondir vos connaissances

Formation continue individualisée – un investissement judicieux pour votre pratique clinique

Avantages d’une formation 1 à 1:

  • Adapté à vos questions et besoins spécifiques
  • Progression beaucoup plus rapide
  • Possibilité de poser plus de questions
  • Espace & temps pour pratiquer
  • Flexibilité de contenu et d’horaire

Procédure & déroulement:
1. Admissibilité:
Complète: – Sont admissibles les professionnels de la santé, membres de leur Ordre professionnel (si applicable).

Partielle: – Les intervenants qui ne sont pas des professionnels de la santé (ex: entraîneur en salle de conditionnement; coach sportif) peuvent bénéficier d’une formation axée sur l’entraînement physique. Le contenu sur les clientèles ayant des troubles musculosquelettiques ou douleurs chroniques sera limité au dépistage des facteurs de risque pour fins de référencement vers un professionnel de la santé.

2. Demande de service:
Envoyez votre curriculum vitae par courriel, accompagné des thématiques que vous souhaiteriez explorer. Vous pouvez aussi spécifier l’ensemble de vos disponibilités pour les séances.

3. Préparation
Je vous contacterai pour confirmer la prise de rendez-vous. Vous pourrez être invité, selon le cas, à préparer des études de cas (anonymes). Vous pourriez aussi recevoir des lectures préalables.

4. Séances
L’enseignement sera donné au moyen de cours magistraux, de démonstrations (en personne et par vidéos), de questions, de mise en pratique de la capacité d’analyse, de raisonnement clinique, de tests et d’exercices. Des lectures préalables et des suggestions de références pourront accompagner.

Formations continues en groupe (ou en petits groupes, sur demande)

  • Revue des évidences scientifiques et mise en application pour milieu clinique
  • Acquisition de connaissances avancées
  • Méthodes d’évaluation et raisonnement clinique
  • Triage des objectifs cliniques
  • Méthodes d’intervention
Thèmes disponibles : (Les chiffres désignent la séquence recommandée. Les lettres ne désignent pas de séquence particulière)

  • 1. La douleur: Mécanismes et implications cliniques
    • Nociception
    • Modulation
    • Sensibilisation périphérique
    • Neuropathie
    • Décharges ectopiques
    • Inflammation neurogène
    • Sensibilisation centrale
    • Hyperalgie, allodynie, dysesthésies & paresthésies
    • Facilitation supra-spinale
    • Kinésiophobie
    • Comportement de persistance dans la douleur
    • Concepts de déconditionnement et de conditionnement maladaptifs sensori-neuro-moteurs
    • Détresse émotionnelle

  • 2. L’évaluation kinésiologique de la clientèle en douleur persistante
    • Protocole
    • Classification de la douleur
    • Classification des altérations motrices & comportements antalgiques
    • Raisonnement clinique

  • 3. Intervention kinésiologique adaptée en contexte de douleur chronique
    • Correction des comportements antalgiques maladaptés
    • Principes de rééducation et d’apprentissage moteur
    • Paramètres d’entraînement
    • Structure de l’évolution de la prescription d’activité physique
    • L’influence des facteurs psychologiques

  • 4.a Intervention – Lombalgie chronique
    • Stabilisation spinale
    • Attitude posturale
    • Sacro-iliaque
    • Atrophie musculaire et hypoactivité
    • Hyperactivité compensatoire
    • L’influence des facteurs psychologiques
    • Stratégies motrices appropriées
    • Respiration
    • Paramètres d’entraînement
    • Structure de l’évolution de la prescription d’activité physique

  • 4.b Intervention kinésiologique adaptée en contexte d’épaule douloureuse chronique
    • Nomenclature et description des tests cliniques fréquemment rencontrés; valeurs statistiques
    • Couples de forces glénohuméral et scapulothoracique
    • Anatomie fonctionnelle
    • Classification des altérations motrices & comportements antalgiques, et approche clinique adaptée
    • Contribution posturale
    • Rééducation des patrons moteurs
    • Paramètres d’entraînement
    • Structure de l’évolution de la prescription d’activité physique
    • Mise en application en cas de capsulite, snapping scapula, accrochage subacromial, tendinopathie de la longue portion du biceps, déchirure acromio-claviculaire

  • 4.c Intervention kinésiologique adaptée en contexte de tendinoses latérale (tennis elbow) et médiane (golfer’s elbow) au coude
    • Anatomie fonctionnelle
    • Facteurs de risque et facteurs associés
    • Résumé de la physiopathologie
    • Aspects biomécaniques
    • Intervention en chronicité et exemples d’exercices

  • Déconstruction du mythe entourant la stabilisation spinale (version exhaustive)
    • Comprendre l’origine des mythes portant sur le muscle transverse de l’abdomen (1995) et y appliquer un raisonnement critique poussé grâce à une analyse intégrant la biomécanique, le contrôle moteur, et la psychologie
    • Comprendre pourquoi activer consciemment le transverse (ADIM) lors d’exercices ou de tâches fonctionelles n’est pas recommandable !
    • Prendre connaissance de l’évolution de la recherche, notamment celle du même groupe d’auteurs duquel l’approche axée sur le transverse est née, qui dès 1996 avait des résultats qui n’appuyaient pas les dogmes, et qui aujourd’hui les critiquent vivement
    • Comprendre dans quel contexte, et comment, rééduquer le contrôle moteur, en évitant les effets nocebo
    • Revoir la stabilisation lombaire et la contribution relative des tissus passifs vs actifs, des différents groupes musculaires, et des systèmes de contrôle
    • Explorer le gainage abdominal de Stuart McGill (PhD Kin, biomécanicien spécialisé sur la colonne vertébrale). Ses forces, mais aussi ses faiblesses
    • Établir des liens entre le contrôle moteur de la stabilisation lombaire et la respiration & filières énergétiques

  • Réadaptation interdisciplinaire de douleur chronique
    • Distribution des rôles des membres de l’équipe
    • Séquence synergique des interventions
    • Contribution du kinésiologue